Responsabilité pour la gestion du phosphore

Christoph Kessel, chargé de programme, nutrition et horticulture/MAAARO

Lac Érié, prolifération des algues, phosphore et agriculture.

On en a parlé dans l’actualité ces dernières semaines. Plus tôt au cours de l’année, la Commission mixte internationale publiait son rapport intitulé Un régime de santé pour le lac Érié, où elle relève trois points importants pour l’agriculture en Ontario :

  1.  L’activité agricole est une des grandes sources de charge en phosphore du lac Érié.
  2. Ces charges sont principalement dues à l’épandage d’engrais et au fumier.
  3. Les principales charges dans le lac se produisent pendant la fonte des neiges du printemps et lors des fortes pluies.

Lire la suite

Advertisements

Risques de propagation de pourritures à Phytophthora par l’eau d’irrigation dans les cucurbitacées et les poivrons

Elaine Roddy, spécialiste de la culture des légumes/MAAARO

Les pourritures causées par Phytophthora capsici représentent une maladie grave et complexe des poivrons et des cucurbitacées. Sous des conditions environnementales adéquates, l’infection peut rapidement se propager et détruire entièrement une culture en quelques jours. Les choix de produits de lutte chimique sont limités et, de plus, ils ne procurent souvent qu’une maîtrise partielle et non complète de l’agent pathogène.

Lire la suite

Gestion de l’eau de lavage pour protéger le cours d’eau de votre exploitation agricole

Deanna Németh, programme de gestion des éléments nutritifs (horticulture), MAAO et MAR

Les producteurs de fruits et légumes cherchent des méthodes peu coûteuses pour gérer les eaux de lavage. Dans le lavage des fruits et légumes, les caractéristiques physiques de l’eau de lavage varient en fonction de votre exploitation. Les caractéristiques peuvent être très différentes entre l’eau potable utilisée pour rincer les fruits et légumes avant le conditionnement et l’eau de lavage à forte teneur en sédiments terreux provenant du rinçage de la terre adhérant aux légumes-racines ou encore les résidus ou pelures de brossage des légumes avant le conditionnement et la mise en marché. Les flux de déchets liquides et solides doivent être gérés afin de protéger la qualité de l’eau à la ferme et dans les environs. Lire la suite

Deux pratiques pour améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau à la ferme

Rebecca Shortt, MAA0/MAR, Ingénieure, quantité de l’eau

Cherchez-vous à améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau à la ferme? Savez-vous quelles sont les pratiques admissibles à un financement de partage des coûts assuré par le programme Cultivons l’avenir 2 (CA 2)?

Les paragraphes qui suivent décrivent les deux meilleures pratiques que je recommande pour améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau, et elles sont toutes les deux admissibles à une aide financière en vertu du programme CA 2. Lire la suite