Stratégies de gestion pour lutter contre l’amarante résistante dans la culture de la carotte

Kristen Obeid, chargée de programme, lutte contre les mauvaises herbes, horticulture – MAAARO/Clarence Swanton, Université de Guelph

Problème

Les producteurs de carotte, notamment, sont aux prises avec l’amarante résistante, dans les exploitations de culture en grand en Ontario. Ce problème a été étudié abondamment en 2011 et 2012. Aussi loin qu’en 1997, on signalait une résistance aux herbicides du groupe 5 (prométryne), puis en 1998, aux herbicides du groupe 2 (rimsulfuron). En 1999, on constatait une résistance aux herbicides du groupe 7 (linuron). Certaines populations de mauvaises herbes sont multi-résistantes (à la fois aux herbicides du groupe 5 et du groupe 7 et même de trois groupes différentes d’herbicides). Lire la suite

Résistance des mauvaises herbes aux herbicides : résultats des essais effectués en laboratoire à l’Université de Guelph

Rédactrice : Kristen Callow, chargée de programme, lutte contre les mauvaises herbes – horticulture, MAAO et MAR

Source : F. Tardif (Ph. D.) et Peter Smith, Université de Guelph
Adapté de : http://fieldcropnews.com/2013/04/herbicide-resistant-weed-testing-university-of-guelph-lab-results-2013/ (disponible en anglais seulement)

Voici un aperçu des résultats obtenus grâce aux échantillons de mauvaises herbes envoyés à l’Université de Guelph par les producteurs et les agronomes soupçonnant la résistance à un herbicide donné, pendant la campagne de 2012. S’y ajoutent les herbicides de remplacement aux modes d’ action variés qui agissent bien sur chaque espèce dans les cultures horticoles.

Lire la suite

Stratégies de gestion pour la lutte contre l’amarante résistante dans les cultures de carottes

Kristen Callow, chargée de programme, lutte contre les mauvaises herbes – cultures horticoles, MAAO et MAR

Le problème

Les producteurs de carottes en particulier sont aux prises avec l’amarante résistante dans les champs de l’Ontario, un phénomène qui a fait l’objet de nombreuses études en 2011 et 2012. On signalait déjà une résistance aux herbicides du groupe 5 (prométryne) en 1997, puis du groupe 2 (rimsulfuron) en 1998. La résistance aux herbicides du groupe 7 (linuron) est apparue en 1999. Il existe des populations de mauvaises herbes multirésistantes (à la fois aux herbicides du groupe 5 et du groupe 7, et même peut-être d’un troisième groupe).

Lire la suite