Lutte contre la gale bactérienne dans les tomates de champ en Ontario : il est temps d’actualiser nos méthodes

Cheryl Trueman, campus de Ridgetown, Université de Guelph; Janice LeBoeuf, spécialiste de la culture des légumes, MAAARO

La gale bactérienne, causée par un groupe de bactéries du genre Xanthomonas, est une menace permanente pour les producteurs ontariens de tomates de champ. Pendant de nombreuses années, on a eu recours à un programme de pulvérisation de bouillies à base de cuivre insoluble pour lutter contre la gale bactérienne dans les plants en motte et les tomates de champ. Les producteurs de plants de repiquage ont été informés d’appliquer du bactéricide à base de cuivre insoluble deux semaines et demie après les semis à intervalles de cinq jours pour un total de cinq applications. Pour les tomates de champ, on recommandait de commencer les traitements de cuivre dans les sept jours suivant le repiquage, comprenant au moins trois applications à sept jours d’intervalle. Sachant que le cuivre et d’autres produits sont relativement peu efficaces contre les maladies bactériennes, la stratégie avait pour but de maîtriser partiellement les populations en début de saison quand ces dernières sont encore peu élevées. Une fois les symptômes sont apparus, les populations de bactéries sont tellement élevées qu’on ne s’attend plus à ce que le traitement ait un effet significatif sur l’évolution de la maladie en ayant recours à un programme de pulvérisations.

P1000636cs Lire la suite

Changements à la Liste des mauvaises herbes nuisibles en vigueur le 1er janvier 2015

Le 1er janvier 2015, neuf mauvaises herbes sont ajoutées, et neuf sont retirées

Le 1er janvier 2015, les neuf mauvaises herbes suivantes sont ajoutées à la Liste des mauvaises herbes nuisibles (en application de la Loi sur la destruction des mauvaises herbes) :

centaurée chondrilloïde stipe à feuilles dentées anthrisque des bois
éjilope cylindrique gaillet mollugine panais sauvage
kudzu séneçon jacobée ériochloé velue

Lire la suite

Trois façons de réduire la dérive hors cible

Dr Jason S. T. Deveau, spécialiste de la technologie d’application des pesticides et Tara Wiedeman, étudiante-chercheuse d’été/MAAARO

Les dérives d’herbicides hors cible sont inexcusables, car l’opérateur de l’appareil de pulvérisation est en mesure de réduire l’impact potentiel en utilisant ces méthodes :

  • Vitesse apparente du vent (c.-à-d. la somme de la vitesse du vent et de la vitesse d’avancement);
  • Hauteur de la rampe de pulvérisation (c.-à-d. la hauteur dégagée);
  • Taille des gouttelettes (c.-à-d. la qualité du jet pulvérisé).

Lire la suite

Le prochain échelon de résistance aux herbicides – la résistance croisée

Kristen Obeid, chargée de programme, lutte contre les mauvaises herbes, horticulture – MAAO et MAR

Les populations de mauvaises herbes résistant aux herbicides sont désormais présentes partout en Ontario. Le nombre d’espèces résistantes et de zones affectées par la résistance ne cessent d’augmenter. Pour nombre de producteurs, la lutte contre les mauvaises herbes repose fortement sur les herbicides, car ils sont à la fois efficaces par rapport au coût et simples d’utilisation, ce qui a entraîné de fortes pressions sélectives de résistance aux herbicides dans les populations des diverses espèces de mauvaises herbes.

Lire la suite

Quels facteurs réduisent la dérive des pesticides?

Jason S.T. Deveau, Spécialiste de la technologie d’application des pesticides

Tout le monde devrait maintenant savoir qu’il existe deux types de dérive des pesticides.

  • La dérive des vapeurs est le déplacement des vapeurs de pesticide en dehors de la zone traitée.
  • La dérive des particules est le déplacement des gouttelettes de pesticide ou des particules solides en dehors de la zone traitée.

Les vapeurs se forment lorsque les gouttelettes pulvérisées s’évaporent au moment de l’application, mais aussi une fois que le pesticide répandu sur le sol et les plantes a séché. Le risque de dérive des vapeurs est davantage fonction de la volatilité de l’ingrédient actif, de la formule (p. ex. esters) et des conditions ambiantes (p. ex. temps chaud et sec) que du matériel utilisé. Lire la suite

Préparez-vous pour les cultures couvre-sol….d’été

Anne Verhallen, spécialiste de la gestion des sols, cultures horticoles, MAAO et MAR

Les récentes températures fraîches ressemblent à celles du printemps, mais l’été est déjà à notre porte. Alors que les cultures précoces comme les pois, les radis, etc., sont récoltées, envisagez de planter des cultures couvre-sol. Les prix élevés des fèves de soya peuvent vous faire rêver de doubler vos cultures, mais il vous faut tenir compte du coût. Voici une occasion formidable de redonner quelque chose à votre sol, afin de garantir une productivité à long terme grâce à l’utilisation de cultures couvre-sol régénératrices.

Lire la suite

Résistance des mauvaises herbes aux herbicides : résultats des essais effectués en laboratoire à l’Université de Guelph

Rédactrice : Kristen Callow, chargée de programme, lutte contre les mauvaises herbes – horticulture, MAAO et MAR

Source : F. Tardif (Ph. D.) et Peter Smith, Université de Guelph
Adapté de : http://fieldcropnews.com/2013/04/herbicide-resistant-weed-testing-university-of-guelph-lab-results-2013/ (disponible en anglais seulement)

Voici un aperçu des résultats obtenus grâce aux échantillons de mauvaises herbes envoyés à l’Université de Guelph par les producteurs et les agronomes soupçonnant la résistance à un herbicide donné, pendant la campagne de 2012. S’y ajoutent les herbicides de remplacement aux modes d’ action variés qui agissent bien sur chaque espèce dans les cultures horticoles.

Lire la suite