Besoin d’information sur les cultures couvre-sol?

Anne Verhallen, spécialiste de la gestion des sols (cultures horticoles)/MAAARO

Les cultures couvre-sol peuvent être intégrées, dans de nombreux cas, dans les rotations de cultures horticoles, soit avant les cultures semées tard, comme les citrouilles, afin de maîtriser partiellement les mauvaises herbes, ou après les cultures récoltées tôt comme les pois, les haricots mange-tout afin de recouvrir et de protéger le sol tout en améliorant sa structure. On peut aussi les utiliser après le blé d’automne pour lutter contre les mauvaises herbes résistantes dans la rotation ou dans le cadre d’une rotation d’ensemble en vue de combattre les nématodes avant de planter des fraisiers.

Vous cherchez plus de renseignements sur les liens entre cultures couvre-sol et herbicides ou sur les caractéristiques d’une espèce particulière utilisée à cette fin? Il existe une version améliorée du Purdue Midwest Cover Crop Field Guide (un guide pratique sur les cultures couvre-sol publié en anglais seulement). Le guide de poche, publié le lundi 22 septembre, est produit par l’université Purdue et le Midwest Cover Crops Council. Le premier guide sur les cultures couvre-sol avait été publié en février 2012. Le guide a été révisé pour répondre à l’intérêt croissant pour ces cultures dans le Midwest et aux demandes de renseignements additionnels.

« Toute cette nouvelle information aidera les producteurs à mieux choisir les cultures couvre-sol appropriées à leur situation et à mieux gérer ces dernières , ce qui ne peut qu’être profitable pour le sol et les cultures commerciales », a affirmé Eileen Kladivko, professeur d’agronomie à Purdue.

Sept nouveaux sujets sont traités dans le guide révisé :

* Démarrage de cultures couvre-sol.

* Raison justifiant l’intégration des cultures couvre-sol dans les différents systèmes de rotation.

* Cultures couvre-sol suggérées dans les rotations courantes.

* Effets des cultures couvre-sol sur les rendements des cultures commerciales.

* Facteurs climatiques incluant la rusticité et l’utilisation d’eau.

* Taux de semis et pratiques culturales printanières adaptés aux conditions climatiques.

* Nouvelles cultures couvre-sol.

Le guide fournit également plus de renseignements sur la rémanence des herbicides, l’épandage de fumier et de biosolides, les questions d’assurance-récolte (dans le contexte américain cependant). Les recherches effectuées en Ontario ont été largement utilisées pour l’édition révisée, surtout en ce qui concerne la rémanence des herbicides (Dr Darren Robinson, campus de Ridgetown de l’Université de Guelph)

On peut se procurer la deuxième édition du guide au Education Store de Purdue Extension à www.the-education-store.com. ( site en anglais seulement). Faites votre recherche par le nom de la publication ou par le code de produit, ID-433.

Voir le vidéoclip (en anglais seulement) du professeur d’agronomie Eileen Kladivko de l’université Purdue qui explique les avantages des cultures couvre-sol à http://youtu.be/2NIyQeZ8jxQ

fig 1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s