Pourquoi les analyses de sol pour le dosage du fer, du cuivre et du bore ne sont-ils pas agréés?

Christoph Kessel, nutrition (horticulture) – chargé de programme/MAAARO

Les analyses de sol pour le dosage du fer, du cuivre et du bore ne sont pas agréées en vertu du programme d’accréditation des laboratoires d’analyse des sols du MAAO et du MAR. Puisqu’ils sont inclus dans un rapport d’analyse de sol, on nous demande souvent pourquoi ils ne sont pas agréés. Ils ne le sont pas en raison des difficultés concernant la méthodologie ou la corrélation entre les valeurs données par l’analyse de sol et la réaction des cultures.

  •  Le dosage du fer n’est pas agréé parce que l’analyse de sol n’a pas de corrélation adéquate avec l’absorption par la plante ou la réaction aux engrais.
  • La déficience en cuivre est rarement observée dans les sols minéraux. Elle peut se produire dans les terres tourbeuses, mais ces sols sont particuliers, constitués à plus de 35 % de matières organiques. Et, comme pour le dosage du fer, le cuivre n’a pas non plus de corrélation vraie avec l’absorption par la plante ou la réaction aux engrais.
  • Les concentrations de bore dans les analyses de sol sont souvent inférieures à 1 ppm, de sorte qu’il est difficile d’obtenir un relevé précis. De plus, le bore est mobile dans le sol et ses concentrations changent au fil de la saison selon la lixiviation et la minéralisation.

soil-testing_zoom

 Même si ces analyses de sol ne sont pas agréées, elles peuvent être utiles si vous tenez compte des quatre points suivants :

  1.  Prenez un seul laboratoire d’analyse des sols pour effectuer vos analyses. Cela vous garantira qu’on utilise le même agent d’extraction, qu’il y a uniformité dans les procédures de laboratoire et que les changements importants signalés rendent compte de l’extracteur
  2. Vérifiez le pH du sol signalé et assurez-vous qu’il est adéquat pour la culture. Le pH du sol influe sur la bioassimilabilité des oligo-éléments.
  3. Effectuez une analyse tissulaire en même temps que les analyses de sol. L’analyse des plantes peut être un indicateur beaucoup plus fiable de la bioassimilité et de l’absorption des oligo-éléments.
  4. Établissez un dossier statistique des analyses des plantes et du sol pour chacun des champs échantillonnés.

Pour en savoir plus sur les oligo-éléments et les analyses de sol, consultez le Manuel sur la fertilité du sol.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s