Lutte contre les thrips de l’oignon – Partie II : les différents produits

Marion Paibomesai, spécialiste de la culture des légumes; Mary Ruth McDonald et Michael Tesfaendrias, Station de recherche sur la culture de terres noires, Université de Guelph

Il s’agit de la seconde partie de l’article sur la lutte contre les thrips de l’oignon élaboré à partir des renseignements obtenus lors de la conférence sur la culture de terre organique qui s’est tenue début 2013 à Bradford, en Ontario. Reportez-vous à la partie I pour apprendre à dépister les thrips de l’oignon. Rédigé à partir des documents présentés lors de la conférence sur la culture de terre organique, cet article porte sur les produits antiparasitaires de lutte contre les thrips.

Quels sont les produits efficaces?

Un travail considérable a été réalisé dans le but d’évaluer l’efficacité des produits antiparasitaires sur les thrips de l’oignon. Dans l’État de New York, le Radiant (connu sous le nom de Delegate au Canada), l’Entrust (spinosad), l’Agri-Mek (abamectin) et le Movento (spirotetramat) ont systématiquement fait preuve d’une efficacité bonne à excellente. De même, en Ontario, le Delegate, le Movento et l’Agri-Mek ont fait preuve d’une efficacité bonne à excellente. Selon des essais effectués dans l’État de New York, le Delegate et le Movento ont obtenu les meilleurs résultats en termes d’efficacité relative, l’Agri-Mek est arrivé à la seconde place. Il est préférable d’appliquer le Movento en début de saison, car ce produit est plus efficace sur les larves. L’Agri-Mek doit également être appliqué tôt dans la saison, car son délai d’attente est long : 30 jours. Le Delegate s’est avéré très efficace pour réduire les populations de thrips. Il est à noter que les pyréthroïdes sont utilisés pour lutter contre les thrips de l’oignon. Toutefois, au début des années 2000, une résistance au Matador (lambda-cyhalothrin) et au Decis (deltamethin) a été constatée dans les régions de l’Ontario où les cultures de terres noires sont élevées. Le tableau 1 dresse la liste des produits utilisés en Ontario sur les oignons à bulbe sec pour lutter contre les thrips. La figure 1 illustre l’efficacité des produits sur les thrips de l’oignon à partir des données de 2012 de la Station de recherche sur la culture de terres noires.

Tableau 1 Produits antiparasitaires homologués en Ontario pour lutter contre les thrips sur les oignons à bulbe sec. Ces renseignements sont donnés à titre indicatif. Reportez-vous aux étiquettes pour les doses et le mode d’emploi. À des fins de gestion de la résistance, chaque produit doit être utilisé dans le cadre d’un programme de lutte antiparasitaire coordonnée et en alternance avec d’autres stratégies de lutte.

Produit (ingrédient actif) Groupe chimique Délai d’attente Doses Remarques
Movento 240 SC (spirotetramat) 23 3 jours 365 ml/ha Réduction des populations de larves de thrips de l’oignon. Maximum de 2 applications par saison. À appliquer de préférence dans la première moitié de la saison, lorsque les populations d’adultes sont encore relativement faibles. La réduction du nombre de larves de thrips peut prendre 3 à 4 jours après l’application. Délai de non-retour dans les zones traitées de 12 heures.
Agri-Mek 1,9 % EC (abamectin) 6 30 jours 600 à 1 200 ml/ha À appliquer avec un surfactant non ionique à raison de 0,25 à 0,5 % v/v de bouillie de pulvérisation. L’Agri-Mek, associé à un surfactant non ionique, a été testé sur plusieurs variétés d’oignons à bulbe. Par mesure de sécurité, effectuer un essai sur une petite zone avant de traiter la zone entière.
Maximum de 3 applications par saison. Interdire l’accès aux zones traitées jusqu’à ce que les résidus soient secs.
Delegate WG

(spinetoram)

5 3 jours 200 à 336 g/ha Ne pas procéder à plus de deux applications consécutives d’insecticides de groupe 5. Appliquer le produit avec un volume d’eau de 300 à 500 l par hectare avec une pression suffisante pour s’assurer que la solution pulvérisée pénètre dans l’aisselle de la feuille. Maximum de 3 applications par année. Délai de non-retour dans les zones traitées de 12 heures.
Entrust 80 W

(spinosad)

5 3 jours 131 à 158 g/ha Maîtrise partielle seulement. Ne pas procéder à plus de deux applications
consécutives d’insecticides de groupe 5. Appliquer le produit avec un volume d’eau de 300 à 500 l par hectare avec une pression suffisante pour s’assurer que la solution pulvérisée pénètre dans l’aisselle de la feuille. Maximum de 3 applications par année.
Interdire l’accès aux zones traitées jusqu’à ce que les résidus soient secs.
Success 480 SC

(spinosad)

5 3 jours 218 à 262 ml/ha
Matador 120 EC/

Silencer 120 EC

(lambda-cyhalothrin)

3A1 14 jours 188 ml/ha Maximum de 3 applications par année. Délai de non-retour dans les zones traitées de 10 jours pour des récoltes manuelles et pour de l’éclaircissage. Délai de non-retour dans les zones traitées de 24 heures pour toute autre activité.
Ripcord 400 EC/UP

– Cyde 2,5 EC (cypermethrin)

3A1 3 jours 175 ml/ha – Ripcord 280 ml/ha – UP-Cyde Maximum de 3 applications par saison. Délai de non-retour dans les zones traitées de 12 heures conformément à l’étiquette de l’UP-Cyde.
Decis 5 EC

(deltamethrin)

3A1 5 jours 200 ml/ha Maximum de 1 application par saison.
Dibrom (naled) 1B 4 jours 0,55 l/ha Délai de non-retour dans les zones traitées de 48 heures. Maximum de 2 applications par saison.
Figure 1 Essais efficaces sur des thrips de l’oignon réalisés sur des oignons à bulbe sec à la Station de recherche sur la culture de terres noires en 2012. Les lignes orange représentent un ensemble de réplicats pour les traitements indiqués (c.-à-d. applications de Sylgard et de Movento, suivies de Delegate, de Concept et de Delegate) avec deux lits et 4 rangées d’oignon par traitement. La case noire désigne une parcelle sur laquelle aucun insecticide n’a été appliqué. Il convient de remarquer la couleur argentée du feuillage des oignons dans la parcelle non traitée : preuve des dégâts causés par les thrips de l’oignon. Photo par L. Riches, Station de recherche sur la culture de terres noires.

Figure 1 Essais efficaces sur des thrips de l’oignon réalisés sur des oignons à bulbe sec à la Station de recherche sur la culture de terres noires en 2012. Les lignes orange représentent un ensemble de réplicats pour les traitements indiqués (c.-à-d. applications de Sylgard et de Movento, suivies de Delegate, de Concept et de Delegate) avec deux lits et 4 rangées d’oignon par traitement. La case noire désigne une parcelle sur laquelle aucun insecticide n’a été appliqué. Il convient de remarquer la couleur argentée du feuillage des oignons dans la parcelle non traitée : preuve des dégâts causés par les thrips de l’oignon. Photo par L. Riches, Station de recherche sur la culture de terres noires.

Précautions à prendre lors des mélanges

 

Utilisez les surfactants conformément aux instructions figurant sur l’étiquette du surfactant et de l’insecticide. Assurez-vous de calculer correctement les doses de surfactants. Des recherches sont en cours afin de déterminer si une erreur dans les doses de surfactants appliqués affecte la couche de cire de l’oignon. Selon les travaux de recherche réalisés à la Cornell University, située dans l’État de New York, il est conseillé d’éviter de mélanger dans un réservoir du Delegate, de l’Agri-Mek ou du Movento et du Bravo (chlorothalonil), car les propriétés du mouillant-adhésif de ce fongicide réduisent l’efficacité des produits antithrips de 25 à 48 %. Dans certains cas, les recherches ont démontré que l’utilisation d’un surfactant permettait de « retrouver » l’efficacité des insecticides sur les thrips, mais ce n’est pas systématique. De son côté, Mme Mary Ruth McDonald mène actuellement des recherches à la station de recherche sur la culture de terres noires visant à évaluer l’efficacité des adjuvants dans la lutte contre les thrips et à déterminer si les dommages causés aux feuilles par les adjuvants rendent les plantes plus sujettes aux maladies foliaires.

Ordre d’applications

Pour des oignons semés, la Cornell University suggère deux applications de Movento, suivies de deux applications de Lannate (le Lannate ne fait pas partie des produits enregistrés pour traiter les oignons au Canada. Il ne doit pas être utilisé sur des oignons à bulbe sec cultivés en Ontario), suivies de deux applications de Delegate. Les applications de Lannate et de Delegate peuvent même être inversées selon le nombre de thrips. Par exemple, si après les applications d’Agri-Mek, le nombre de thrips demeure élevé, les chercheurs suggèrent d’utiliser le Delegate afin de réduire de manière drastique les populations. Les applications consécutives (c’est-à-dire entre la première et la seconde pulvérisation de Movento) se font par intervalle de 7 à 10 jours, selon les seuils de traitement. Si vous adoptez cette stratégie, il est important de repérer la présence de thrips de l’oignon puisque les applications reposent sur les seuls d’intervention et donc sur un relevé hebdomadaire des thrips dans le champ.

Des recherches similaires ont été menées en Ontario. Les associations de produits antithrips les plus efficaces ont été les suivantes : deux applications de Movento suivies de deux applications de Delegate ou d’Agri-Mek. Comme ces produits appartiennent à des classes chimiques différentes, ces programmes de pulvérisation permettent donc également de prévenir les risques de résistance des thrips aux insecticides. On détermine le moment d’application en fonction d’un seuil de traitement fixé à 1 thrips par feuille.

Pourquoi procéder à deux applications consécutives?

La résistance aux insecticides est une préoccupation majeure lors du traitement des thrips. Deux applications consécutives du même produit (ou de produits appartenant à la même classe chimique) dans un même champ à un intervalle de deux semaines devraient cibler la même génération de thrips, ce qui constitue une bonne stratégie de gestion de la résistance. Après deux applications de produits appartenant à la même classe chimique, procédez à deux applications d’un produit appartenant à une classe chimique différente. Gardez bien à l’esprit que, si le seuil de traitement n’est pas atteint (ou près d’être atteint) dans les 2,5 à 3 semaines, il est important d’utiliser un insecticide appartenant à une classe chimique différente à des fins de gestion de la résistance.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s