Stratégies d’irrigation fertilisante à l’azote de nitrate

Christoph Kessel – chargé de programme, nutrition des cultures horticoles/MAAO et MAR

S’assurer d’une irrigation fertilisante à l’azote de nitrate dans la rhizosphère de la culture est une importante stratégie de gestion pour garantir une captation maximale. L’azote de nitrate est très mobile dans le sol. Il peut se déplacer avec l’eau hors de la rhizosphère et en profondeur par le profil de sol.

Choisir de procéder à l’injection d’engrais d’azote de nitrate durant l’irrigation est la clé pour qu’il reste dans la rhizosphère et soit accessible aux plantes. S’il est injecté trop hâtivement, l’azote de nitrate peut se déplacer au-delà de la rhizosphère; une injection trop tardive est synonyme de concentrations trop élevées autour des distributeurs et d’une distribution inégale dans la rhizosphère.

Des chercheurs californiens ont étudié la distribution d’azote de nitrate provenant d’une installation de goutte-à-goutte souterraine et de surface dans différentes textures de sol1. L’engrais était injecté soit au début, au milieu ou à la fin de l’irrigation.

Leurs observations, qui apparaissent dans les tableaux qui suivent, montrent trois points importants à garder à l’esprit lors d’une irrigation fertilisante avec de l’azote de nitrate :

1. la texture du sol;
2. le moment de l’injection de l’engrais d’azote de nitrate durant l’irrigation;
3. la profondeur d’enracinement de la culture au moment de l’application de l’irrigation fertilisante.

Figure 1 : installation de goutte-à-goutte souterraine, sol limoneux-sableux

  •  = limite du feuillage       Sol : loam sableux    irrigation : 27 heures

barre de couleur = concentrations relatives d’azote de nitrate (blanc = peu ou pas d’azote, bleu = faible, rouge – élevée)

A

B

C

Le nitrate est injecté pendant 2 heures, commençant 1 heure après le commencement de l’irrigation

  • Peu ou pas de nitrate près de la gaine perforée (zone blanche autour de la gaine perforée)
  • Bande de nitrate autour de la limite du feuillage
  • Les concentrations de nitrate sont plus élevées au-dessus de la limite du feuillage qu’en dessous de la limite du feuillage
Le nitrate est injecté pendant 2 heures, se terminant 1 heure avant la fin de l’irrigation

  • Le nitrate s’accumule autour de la gaine perforée
  • Les concentrations de nitrate sont plus élevées que lorsqu’il est injecté près du début de l’irrigation, figure A
  • Les résultats étaient semblables dans les sols de loam et de loam limoneux
Le nitrate est injecté vers le milieu de l’irrigation

  • Le nitrate se répand presque dans l’ensemble de la surface mouillée
  • La zone de lessivage du nitrate est plus petite (zone blanche autour de la gaine perforée) que dans la figure A
  • Des concentrations de nitrate plus élevées surviennent autour de la gaine perforée comparativement à ce qui est décrit ci- dessus et contrairement à la figure A en raison du sol qui est plus mouillé et qui réduit la progression vers le haut au moment de l’injection
  • Les résultats étaient semblables dans les sols de loam et limoneux-sableux

Figure 2 : installation de goutte-à-goutte de surface, sol de loam

  •  = limite du feuillage        Sol : loam sableux    irrigation : 36 heures

barre de couleur = concentrations relatives d’azote de nitrate (blanc = peu ou pas d’azote, bleu = faible, rouge – élevée)

A

B

C

Le nitrate est injecté pendant 2 heures, commençant 1 heure après le commencement de l’irrigation

  • Bande de nitrate à environ 15 à 18 pouces de la gaine perforée
  • Lessivage du nitrate près de la gaine perforée (zone blanche)
  • Résultats semblables dans le loam sableux
Le nitrate est injecté pendant 2 heures, se terminant 1 heure avant la fin de l’irrigation

  • Concentrations de nitrate relativement élevées dans une zone proche de la gaine perforée
  • Résultats semblables dans le loam sableux
Le nitrate est injecté vers le milieu de l’irrigation

  • Distribution du nitrate plus uniforme dans l’ensemble du profil de sol
  • Résultats semblables dans le loam sableux

Figure 3 : installation de goutte-à-goutte de surface, sol de limon-argile

  •  = limite du feuillage        Sol : limon-argile      irrigation : 36 heures

barre de couleur = concentrations relatives d’azote de nitrate (blanc = peu ou pas d’azote, bleu = faible, rouge – élevée)

A

B

C

Le nitrate est injecté pendant 2 heures, commençant 1 heure après le commencement de l’irrigation

  • Le nitrate est distribué en bande horizontale, s’étendant à environ 20 pouces de la gaine perforée
  • Un taux d’infiltration plus lent a permis à l’eau de séjourner et de s’écouler vers le bas
Le nitrate est injecté pendant 2 heures, se terminant 1 heure avant la fin de l’irrigation

  • Le nitrate s’accumule dans une bande horizontale, s’étendant à environ 23 pouces de la limite du feuillage
  • Peu de pénétration dans le profil de sol
Le nitrate est injecté vers le milieu de l’irrigation

  • Accumulation de nitrate plus égale et profonde dans le profil de sol

Ces diagrammes montrent l’importance de connaître la profondeur d’enracinement de la culture en ce qui concerne le modèle de distribution de l’azote de nitrate. La maximisation de leur intersection augmente l’absorption de l’azote et réduit les pertes sous la rhizosphère.

Par exemple, l’injection d’azote pendant 2 heures en commençant 1 heure après le début de l’irrigation (figure 1 et 2, Scénario A) signifie qu’une quantité considérable d’azote serait sous la rhizosphère des transplants nouvellement plantés. Cette stratégie relative à l’azote peut mieux convenir aux cultures agricoles annuelles durant la mi-saison ou aux cultures pérennes aux racines peu profondes comme les fraises.

Le scénario B des figures 1, 2 et 3, où l’engrais d’azote est injecté pendant 2 heures, mais se termine 1 heure avant la fin de l’irrigation, peut être une meilleure stratégie pour l’irrigation fertilisante au début de la saison, lorsque les racines sont concentrées près de la surface du sol.

L’injection durant la moitié de l’irrigation, comme dans le scénario C des figures 1, 2 et 3 peut être appropriée pour les applications d’azote en mi-saison aux cultures annuelles ou aux cultures pérennes établies, comme les framboises et les fraises. Les racines ont commencé à explorer un volume plus important de sol.

Fertigation with Microirrigation. 2006. University of California Agriculture and Natural Resources Publication 21620

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s