Recherche sur l’espacement entre les plants de tomates

Les producteurs qui ont perdu des plants de tomates en raison du gel peuvent trouver difficile de se procurer des plants à repiquer. Dans ce cas, la réduction de la densité de peuplement permettra d’utiliser au maximum les plants à repiquer disponibles. Mais quel en sera l’impact sur la production?

Il y a eu passablement de recherches effectuées en Ontario sur les densités de peuplement dans la tomate, mais ces recherches ont été réalisées entre1988 et 2003 sur des variétés de tomates de transformation. Certains travaux ont été faits sur des tomates destinées au marché du frais au milieu des années 1990, en Caroline du Nord. Plus récemment, des études ont été réalisées sur des tomates de transformation en Ohio.

Dans bon nombre de cas, il n’y avait pas de différences statistiquement significatives entre les rendements, la maturité ou la taille des fruits pour des espacements à l’intérieur du rang allant de 12 à 32 po dans des rangs jumelés de tomates de transformation. Il est important de souligner ici que ces espacements n’étaient pas tous associés au même essai.

Certaines variétés, cependant, ne répondaient pas aux modifications apportées à l’espacement. Ce furent, sans surprise, les variétés hâtives et courtes qui bénéficiaient le plus des espacements plus serrés. On a aussi observé quelques cas où une densité de peuplement plus élevée devançait la maturité ou réduisant légèrement la taille des tomates.

Chercheurs, endroit, année Espacement dans le rang Rendement Taille des tomates Maturité
Bennett et al., Ohio, 2009 16, 20, 24 et 32 po dans des rangs jumelés espacés de 18 po Pas de différence significative pour aucune variété. Pas de différence significative pour les variétés hâtives. Les fruits des variétés semi-hâtives et tardives étaient plus petits avec un espacement plus serré. Pas de différence significative pour les variétés hâtives et tardives. Les variétés de mi-saison avaient plus de tomates rouges à la récolte lorsque l’espacement était plus serré.
Bennett et al., Ohio, 2008 16, 20, 24 et 32 po dans des rangs jumelés espacés de 18 po Pas de différence significative pour aucune variété. Pas de différence significative pour aucune variété. Pas de différence significative pour aucune variété
Warner and Balkwill, Ontario, 1999-2001 13 et 16 po dans des rangs jumelés espacés de 16 ou 24 po Pas de différence significative, sauf au cours d’une année sèche où les rendements totaux et vendables ont été plus élevés avec un espacement plus serré. Pas de différence significative. Pas de différence significative.
Garton, Ontario, 1994-1995 16 et 20 po dans des rangs espacés  de 30 po Pas de différence significative, sauf une année où le rendement vendable d’une variété hâtive a été plus élevé avec un espacement serré. Pas de différence significative. Pas de différence significative, sauf une année où une variété hâtive a eu moins de tomates lorsque l’espacement était plus serré.
Garton, Ontario, 1993 12, 15 et 18 po dans des rangs jumelés espacés de 16 po Pas de différence significative.
Garton, Ontario, 1989-1990 12, 16 et 20 po dans des rangs jumelés Pas de différence significative, sauf une année, où le rendement vendable d’une variété semi-hâtive a été plus faible avec un espacement de 20 po comparative-ment à des espacements plus serrés. Pas de différence significative.

Les chercheurs qui ont réalisé les études sur les tomates destinées au marché du frais en Caroline du Nord ont constaté, par leurs travaux et conformément à des études antérieures, que lorsque l’espacement dans le rang était plus grand (densité de peuplement inférieure), la taille des tomates et le nombre de fruits par plant avaient tendance à augmenter, mais les rendements hâtifs et les rendements totaux avaient tendance à diminuer.  Les rendements en début de saison pouvaient parfois être augmentés en réduisant l’espacement dans le rang. Mais les réponses ont varié selon les cultivars.

On peut consulter certains des rapports de recherche de l’Ontario sur les densités de peuplement dans les tomates de transformation dans les archives numériques concernant la recherche appliquée sur la culture des légumes en Ontario à ontario.ca/recherchesmaraicheres (http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/ovrc/ontariovegresearch.htm).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s