Stratégies de gestion pour la lutte contre l’amarante résistante dans les cultures de carottes

Kristen Callow, chargée de programme, lutte contre les mauvaises herbes – cultures horticoles, MAAO et MAR

Le problème

Les producteurs de carottes en particulier sont aux prises avec l’amarante résistante dans les champs de l’Ontario, un phénomène qui a fait l’objet de nombreuses études en 2011 et 2012. On signalait déjà une résistance aux herbicides du groupe 5 (prométryne) en 1997, puis du groupe 2 (rimsulfuron) en 1998. La résistance aux herbicides du groupe 7 (linuron) est apparue en 1999. Il existe des populations de mauvaises herbes multirésistantes (à la fois aux herbicides du groupe 5 et du groupe 7, et même peut-être d’un troisième groupe).

Plusieurs espèces d’amarante sont résistantes aux herbicides :

  • Amarante à racine rouge (Amaranthus retroflexus, L.)
  • Amarante de Powell (Amaranthus powellii, S. Watson)
  • Amarante hybride (Amaranthus hybridus, L.)
  • Acnide tuberculée (Amaranthus tuberculatus, syn. rudis)

En l’absence d’herbicides efficaces, les producteurs ont recours à des méthodes de remplacement, par exemple :

  1. Traitement au glyphosate avec un humecteur à mèche (Figure 1);
  2. Sarclage et élimination des amarantes du champ.
Figure 1. Désherbage de l'amarante, glyphosate et mèche

Figure 1. Désherbage de l’amarante, glyphosate et mèche

À la récente Muck Crops Conference, au cours de l’atelier sur les mauvaises herbes résistantes, on a appris que celles-ci étaient présentes dans 95 % des exploitations agricoles. Dans la majorité des cas, il s’agit d’amarante résistante aux herbicides du groupe 7 (linuron), et dans certains cas on signale une multirésistance incluant ceux du groupe 5 (prométhryne).

Actuellement, les seuls autres herbicides homologués pour la lutte contre l’amarante dans les cultures de carottes sont les suivants :

Herbicide Groupe Lutte contre l’amarante* Restrictions
trifluraline(Treflan, Rival, Bonanza) 3 B Ne pas appliquer sur un sol contenant plus de 15 % de matière organique
s-métolachlor(Dual II Magnum) 15 B
carfentrazone(Aim) 14 B Pulvérisateur à écran protecteur entre les rangées

*E = excellent; A = acceptable; B = bon

Pour lutter contre l’amarante résistante aux herbicides, la meilleure option consiste à adopter plusieurs approches simultanément (lutte intégrée contre les mauvaises herbes), à savoir :

1.    Rotation des cultures

Plus la rotation est diversifiée, moins les mauvaises herbes subissent une pression de sélection en faveur de l’acquisition d’une résistance parce que le moment du labour et d’autres pratiques de gestion varie. Il peut être bon d’alterner avec des cultures (oignons, betteraves) permettant l’utilisation d’herbicides contre l’amarante. Le tableau ci-dessous montre quels sont les herbicides qui peuvent être employés sur les cultures les plus utilisées en rotation avec les carottes. Ce ne sont que des indications générales. Avant d’utiliser ces produits, veuillez lire toute l’étiquette.

Culture Herbicide Groupe
Oignons Chateau, Goal, Aim 14
Prowl 3
Pardner 6
Frontier 15
Betteraves Nortron – restrictions selon le type de sol 16
Upbeet 2

2.    Réduire la profondeur du labour (si possible)

Les labours profonds retournent périodiquement le sol et ramènent les graines de mauvaises herbes à la surface. Si vous labourez superficiellement (deux à quatre pouces maximum), vous finirez par épuiser la banque de graines. Ainsi les mauvaises herbes émergeront de façon plus uniforme, ce qui rendra les applications d’herbicides plus efficaces.

3.     Élimination des mauvaises herbes du champ – hygiène

Il faut enlever les mauvaises herbes résistantes du champ avant qu’elles produisent des graines, pour empêcher qu’elles se sèment de nouveau. Pour désherber efficacement à la main, il ne suffit pas de simplement couper les mauvaises herbes. Il faut les déraciner et les enlever du champ. On peut payer quelques personnes pour désherber à la mi-saison; celle solution doit être considérée comme viable, bien qu’elle soit relativement coûteuse. Sinon, on risque d’encourir des pertes substantielles les années suivantes. Il est préférable de brûler les mauvaises herbes au lieu de les donner à manger au bétail ou de s’en débarrasser autrement. Il a été démontré que le feu tuait les graines viables qui restaient sur la tige. Par ailleurs, de nombreuses graines peuvent survivre a leur passage dans le tube digestif d’un animal, et elles peuvent encore nuire au producteur qui se servirait du fumier comme engrais.

4.     Matériel de nettoyage – hygiène

Tous les types d’appareils agricoles qui pénètrent dans le champ peuvent facilement propager les graines de mauvaises herbes résistantes. Veiller à bien les nettoyer avant d’entrer dans un autre champ ou de parcourir de grandes distances sur les chemins ou les routes. 

5.    Herbicides en cours d’examen en vue de l’homologation

Il y a actuellement plusieurs projets en cours d’examen dans le programme canadien de pesticides à emploi limité en vue d’une éventuelle homologation future (voir tableau ci-dessous). Ne pas oublier que ces produits ne sont pas homologués pour ces utilisations.

Figure 2. Taille des graines d'amarante à racine rouge

Figure 2. Taille des graines d’amarante à racine rouge
Photo : Steve Hurst, USDA-NRCS Plants Database

 Figure 3. Graines d'amarante dans une main Photo : http://talk.newagtalk.com/forums/thread-view.asp?tid=340200


Figure 3. Graines d’amarante dans une main
Photo : http://talk.newagtalk.com/forums/thread-view.asp?tid=340200

 Figure 4. Pot contenant 500 000 graines d'amarante Photo : http://ocj.com/2013/04/keep-close-watch-for-palmer-amaranth/


Figure 4. Pot contenant 500 000 graines d’amarante
Photo : http://ocj.com/2013/04/keep-close-watch-for-palmer-amaranth/

 Figure 5. Graines d'amarante sur un essieu de tracteur

Herbicide Groupe Lutte contre l’amarante* Étape de l’homologation Date d’homologation possible (estimation)
Blazer Ultra 14 E Projet amorcé 2016
Nortron SC 16 A – B Projet de 2011; besoin de données sur l’efficacité, les résidus et la tolérance des cultures 2015
Prowl H2O 3 A – B Soumis en 2012, besoin d’une méthodologie d’analyse des résidus 2014
Sencor (déjà une résistance possible) 5 E Projet de 2008, besoin de données sur les résidus 2014

*E = excellent; A = acceptable; B = bon

De façon générale, ne pas oublier que lorsqu’une mauvaise herbe résistante est présente dans une exploitation, elle va y rester. En effet, chaque plant d’amarante produit en moyenne 100 000 graines qui peuvent rester dans le sol pendant près de 40 ans. Pour empêcher les graines d’amarante résistante de retourner dans le sol chaque année, il est préférable de combiner les techniques de gestion indiquées ci-dessus (lutte intégrée contre les mauvaises herbes).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s